21/08/2006

Beyne – Soiron 6-3

           Premier match de championnat de la saison 2006-2007 pour Soiron et aussi première défaite… En effet, Soiron ne pouvait pas plus mal commencer ce championnat : six buts encaissés, terrain exécrable, mauvais temps, manque de chance… Bref, espérons que le pire est derrière nous. Place maintenant au résumé pour mieux comprendre cette défaite.

Paradoxalement à ce que j’ai dit dans le résumé, c’est Soiron qui commença le mieux cette rencontre, en prenant le jeu à son compte et en se créant quelques opportunités intéressantes ! Après un quart d’heure de jeu, la vapeur s’inversa et Beyne marqua sur sa première réelle occasion (1-0). Soiron répliqua cinq minutes sur une jolie frappe croisée d’Erbil (1-1). On pouvait penser alors qu’après cette jolie égalisation, les Soironnais étaient sur la bonne voie. Hélas non, cette égalisation allait mettre les locaux sur la voie du but, ceux-ci ne se génèrent pour enfiler 3 buts de plus à cette équipe soironnaise qui était, à l’image du terrain, entrain de prendre l’eau (2-1, 3-1 & 4-1). On espérait un sursaut d’orgueil de la part des mauves en deuxième période. Celui-ci fut assez timide surtout en début de mi-temps et les locaux se chargèrent même d’alourdir la marque en inscrivant un nouveau but (5-1). En ayant plus rien à perdre, les visiteurs commencèrent à se créer de plus en plus d’occasions mais celles-ci ne voulurent pas rentrer. Il fallu attendre un penalty transformé par Christophe pour faire trembler les filets beynois (5-2). Jean-Luc eu ensuite la possibilité d’inscrire un second but sur penalty mais son envoi fut repoussé par le gardien local très en forme ce dimanche. En continuant à attaquer, les Soironnais se sont découverts et les Verts et Blancs (réduits à dix) en ont profité pour inscrire un sixième but en contre (6-2). Les dernières occasions furent à l’actif des Soironnais et un troisième penalty leur fut accordés et convertit par Philippe (6-3).

Très mauvaise entame de championnat pour nos couleurs ! Mais il ne faut pas se décourager pour autant, toutes les bonnes formations ont des jours sans, reste plus qu’à prouver que nous sommes une bonne formation ! Et comme disait notre ancien coach : « Nous avons perdu une bataille mais pas la guerre ! ». Maintenant, il nous reste 29 batailles à gagner si on veut gagner la guerre !!!

20:41 Écrit par Wilkinson dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.